Nouvelles Russie Monde

Manifestations en France et en Espagne contre le soutien de l’OTAN à l’Ukraine

Manifestations en France et en Espagne contre le soutien de l’OTAN à l’Ukraine

Le 13 avril 2024, l’association humanitaire SOS Donbass a organisé des manifestations et une conférence en France et en Espagne contre le soutien de l’OTAN à l’Ukraine dans son conflit avec la Russie.

Comme régulièrement depuis maintenant presque deux ans, l’association a organisé une manifestation dans plusieurs pays européens afin de dénoncer les crimes de guerre de l’Ukraine et le soutien de l’OTAN à Kiev.

La manifestation de Paris a été organisée en collaboration avec Liberté Vérité, le Collectif France Russie, le Mouvement international pour la souveraineté des peuples, Apocalypse Non, Contre Attack, GJ Apartisans et Vigi Médias.

Cette manifestation aurait dû aller jusqu’à l’ambassade d’Ukraine en France, mais sans surprise, les autorités françaises n’ont pas autorisé un tel parcours (c’est vrai que ça serait dommage que les diplomates ukrainiens entendent deux ou trois vérités sur les crimes de guerre de leur armée). À la place, la manifestation a fini devant l’école militaire, place Joffre. Un endroit « excellent pour dénoncer la politique belliciste de Macron et l’engagement de l’armée française aux cotés des tueurs bandéristes », comme l’a souligné Vincent Perfetti de SOS Donbass.

L’association a d’ailleurs tenu à rappeler que si elle dénonce les crimes de guerre du régime de Kiev, elle n’a en revanche aucune animosité envers le peuple ukrainien.

« Lors de nos actions humanitaires nous avons toujours distribué l’aide sans demander les passeports des personnes que nous secourions. D’abord parce que devant la détresse humaine, la nationalité doit s’effacer ensuite parce le peuple ukrainien est un peuple frère du peuple russe et que la guerre actuelle est aussi une guerre civile, voulue et organisée par la clique mondialiste, OTAN en tête », a souligné Vincent Perfetti.

SOS Donbass a rappelé que le régime ukrainien actuel est issu d’un coup d’État organisé par la CIA comme le fut celui qui mit Pinochet au pouvoir au Chili il y a 50 ans en arrière, et que dès son arrivée au pouvoir il a commencé à persécuter les russophones et la minorité hongroise du pays, et à tuer ceux qui s’opposaient aux nouvelles autorités, comme lors du massacre du 2 mai 2014 à Odessa, où plusieurs dizaines de personnes ont été tuées par des néo-nazis ukrainiens que les gouvernements occidentaux font semblant de ne pas voir.

Une cécité qui empêche manifestement ces mêmes gouvernements occidentaux de voir que l’Ukraine n’est non seulement pas une démocratie, mais qu’elle n’est même pas souveraine.

« Dans ce paradis démocratique, 11 partis d’oppositions ont été dissous par le régime de Zelensky. Un tiers des terres agricoles parmi les plus fertiles au monde sont déjà aux mains de BlackRock faisant de l’Ukraine une véritable colonie américaine. Les états unis se comportent en Europe comme ils l’ont fait en Amérique du Sud, en installant des dictatures bananières et en pillant les ressources au nom de la démocratie », a déclaré Vincent Perfetti.

Et le pire est que la France, qui était à une époque surnommé le pays des droits de l’homme, soutient tout cela, et surtout les crimes de guerre de l’Ukraine.

« Depuis dix ans, l’armée ukrainienne bombarde les populations civiles du Donbass et particulièrement de Donetsk en se livrant à des tirs terroristes, visant les marchés, les hôpitaux, les centres sociaux. […] Porochenko, le prédécesseur de Zelensky, l’avait déclaré avec cynisme, les enfants des séparatistes grandiront dans leurs caves sans voir la lumière du jour. Voilà le régime que Macron soutient », a ajouté le représentant de SOS Donbass.

Dans le même temps, une conférence était organisée à Bastia, rappelant que le conflit actuel n’est en réalité pas une guerre entre la Russie et l’Ukraine, mais une guerre des peuples contre l’état profond américain. L’occasion de dénoncer cette guerre fratricide.

« Cette guerre ne doit pas se poursuivre et la France ne doit pas participer aux œuvres criminelles du gouvernement de Kiev qui a été mis en place par les mondialistes américains », a déclaré Véronique Moracchini, qui a souligné l’importance de soutenir le peuple du Donbass dans sa quête de liberté.

Mais ces manifestations de soutien au Donbass et aux populations des autres régions de Russie qui subissent actuellement les bombardements terroristes de l’Ukraine ne se sont pas limitées à Paris et à Bastia. Une autre manifestation dédiée au 10e anniversaire du lancement de la guerre dans le Donbass par l’armée ukrainienne a eu lieu à Gérone en Espagne.

Des portraits des enfants du Donbass tués par l’armée ukrainienne depuis 2014 ont été exposés, et les manifestants ont protesté contre l’OTAN et son soutien à l’Ukraine, et appelé à mettre fin à cette guerre qui dure depuis trop longtemps.

Christelle Néant

About the author

IR
Partager
Partager

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *