Nouvelles Russie

Les habitants de la RPD prennent tous les risques pour célébrer le jour de la Victoire

Les habitants de la RPD prennent tous les risques pour célébrer le jour de la Victoire

Le 9 mai 2024, des milliers d’habitants de la RPD (République Populaire de Donetsk) se sont rassemblés à Saour Moguila, peu importe les risques, afin de célébrer les 79 ans de la Victoire sur le nazisme. Une preuve non seulement de courage, mais aussi d’une volonté sans faille de défendre leur histoire et les faits d’armes de leurs ancêtres.

Depuis le début de l’opération militaire spéciale, la RPD interdit les rassemblements de grande ampleur, particulièrement lors des fêtes nationales, afin d’éviter que l’armée ukrainienne ne fasse un massacre en bombardant la zone du rassemblement (je rappelle que l’armée ukrainienne a bombardé la nuit du nouvel An la zone du centre de Donetsk où les gens se rassemblent d’habitude). Les grandes fêtes sont donc célébrées sous forme de petites célébrations en comité restreint.

Y compris dans les localités situées loin de la ligne de front. En effet, l’Occident a fourni à l’Ukraine des missiles de longue portée comme les ATACMS qui peuvent frapper une cible jusqu’à 300 km de distance. Des missiles que l’armée ukrainienne a utilisés le 7 mai 2024 pour bombarder Lougansk.

Avec ces mesures de sécurité en tête, la RPD a commencé à célébrer le jour de la Victoire dès la veille, le 8 mai 2024, avec la visite de vétérans de la Seconde guerre mondiale par des activistes du mouvement République de Donetsk et du parti Russie Unie. Ces derniers ont organisé pour les vétérans des récitations de poèmes, et même une mini parade, et leur ont offert de nombreux cadeaux.

Regarder le reportage vidéo du 8 mai :

Le lendemain matin, c’est le maire de Makeyevka qui est allé rendre visite aux vétérans après avoir déposé des fleurs en petit comité devant le monument de sa ville.

Puis un dépôt de fleurs et une « valse de la victoire » étaient prévus à Saour Moguila, à plusieurs dizaines de kilomètres de la ligne de front. Et alors que peu de participants étaient prévus pour ces célébrations, ce sont en réalité des milliers de personnes qui se sont spontanément rendues sur le kourgane pour déposer des fleurs devant la flamme éternelle, et se recueillir sur la tombe de ceux qui sont tombés pour libérer le Donbass.

Regarder le reportage vidéo du 9 mai :

Sur place un homme me raconte, comment en 2015 il a trouvé une femme en larmes allongée sur une des tombes du cimetière situé en bas de la colline. Elle était enceinte en 2014, quand son mari est mort pour défendre le Donbass. Au vu de son état, les camarades de son mari lui ont caché la vérité jusqu’à ce qu’elle accouche, afin d’éviter que le choc émotionnel n’interfère avec sa grossesse. Lorsqu’elle l’a appris, le choc fut terrible. D’autant plus que son mari avait dû être enterré à la va vite avec deux autres camarades, dans une tombe commune. Cette tombe a été restaurée par la Russie lors de la rénovation de Saour Moguila. Une pierre tombale et un monolithe portant les noms de ces trois soldats ont été installés. Et en ce 9 mai, des fleurs fraîches, du pain, des bonbons et un verre de bière avaient été disposés sur la pierre tombale, montrant ainsi que ces trois soldats n’avaient pas été oubliés.

Comme pour récompenser le courage de ces habitants de la RPD qui avaient décidé de tout risquer pour célébrer le jour de la Victoire, deux hélicoptères de l’armée russe ont organisé une sorte de ballet aérien surprise autour du kourgane, pour le plus grand bonheur des personnes présentes.

Malgré les risques de bombardement de la zone par l’armée ukrainienne avec les armes à longue portée fournies par l’Occident, la population de la RPD a tenu à montrer qu’elle ne craint pas de tout risquer pour défendre ses héros, son histoire et les faits d’armes de ses ancêtres. Comme lorsqu’il s’est soulevé contre le régime de Kiev issu du coup d’état du Maïdan en 2014, le peuple du Donbass donne, 10 ans plus tard une nouvelle leçon de courage au monde lors des célébrations du jour de la Victoire.

Christelle Néant

About the author

IR
Partager
Partager

1 Comment

    Avatar

    Bonjour Christelle
    Merci pour ces reportages les commentaires des honorables anciens combattants de la glorieuse Armée Soviétique sont excellents et donnent la marche à suivre …

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *